›› ÉBAUCHE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

›› ÉBAUCHE.

Message par Admin le Sam 30 Jan - 23:09

2000. Nous changions les temps, jusqu’à ce qu’ils puissent plus les rattraper. Le temps perdu, et révolu. Tout ce temps qu’ils n’auront plus. Ce soir, l’épuration est en marche. Armée tentaculaire, étendant simultanément chacun de ses bras ; et c’est comme mille éclats verts qui pourfendent le ciel. Aujourd’hui, on cueille des fleurs ; hier, des rouges ont éclos sur les poitrines. Leurs pétales se sont, lentement, répandus. Et voilà qu’on en ornemente leurs tombes. Salauds
Ils ont tué l’injustice, et la Pureté. La souillure, ombre rampante, dansante, qui n’en finit plus de gangrener les murs.
avatar
Admin
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 30/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://bad-blood.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ›› ÉBAUCHE.

Message par Admin le Mer 2 Mar - 17:21

1998. La Seconde Guerre des sorciers en Grande-Bretagne se solde par la victoire tonitruante d’Harry Potter. On s’échine à rebâtir Poudlard – et Durmstrang semble voué à tomber en ruines. En effet, depuis le retour officiel de Voldemort en 1995, l’Institut est de plus en plus mal considéré par les divers Ministères de la Magie, et tout particulièrement le Gouvernement anglais pour avoir à sa tête un Mangemort reconnu, Igor Karkaroff. (L’on suspectait aussi que d’autres sbires du Seigneur des Ténèbres s’y seraient réfugiés en tant que professeurs.)
L’Alliance Internationale des Sorciers met Durmstrang sur le banc des accusés et le château est soumis aux inspections des diverses autorités sorcières du Consortium des Ministères de la Magie. Bien qu’infructueuse, l’enquête et son résultat demeurent sans appel. Le corps enseignant est dissout, et l’Institut contraint de fermer ses portes, assailli par les procès qui faisaient rage.
Durant deux longes années, les Empires et Royaumes d’Europe de l’Est et du Nord s’efforcent de prouver la valeur de leur école et, plus encore, leur bonne foi. Certes, cet établissement enseigne la Magie Noire, mais ce n’est pas dans le but de nuire au monde mais, au contraire, afin de mieux la comprendre, pour mieux combattre les forces du Mal. Grinçant des dents, ils sont néanmoins forcés d’accepter un compromis lourd de sens pour toute la communauté Magique : il faut ouvrir les portes de Durmstrang aux sorciers nés-Moldus. Cette mesure fait enrager de nombreux sorciers : les choses évoluent par la loi, mais les mentalités, elles, ne changent pas. Malheur aux Sang-de-Bourbe qui auront tôt fait de souiller de leurs pieds impies le sol sacrosaint de l’Institut ayant formé les plus grands sorciers d’Europe de l’Est et de Scandinavie.
En 2000, le Tribunal International Sorcier autorise donc la réouverture de Durmstrang pour le 15 août. Sous la réserve de certaines conditions sine qua non : l’intégration des nés-Moldus, ainsi que la matière d’étude des Moldus dans le programme scolaire. Une forme de discrimination positive est mise en place, lorsqu’on réclame que ces sorciers d’ascendance Moldue soient équitablement représentés, que ce soit parmi les édiles, qu’au sein des sodalités ou même des équipes sportives. Certains sont donc immiscés dans le quotidien de l’Institut, sans véritable regard sur leurs compétences, mais seulement compte tenu de leur Sang – enhardissant inévitablement l’inimité que les sorciers peuvent éprouver à l’égard des nouveaux arrivants.
Aussi, pour la première fois depuis Nerida Vulchanova, l’illustre fondatrice de Durmstrang, c’est une femme qui est désignée pour prendre la direction de l’école : Dagmar Stendahl, sorcière scandinave qui, depuis plus d’une décennie, est nommée Meilleure Duelliste de son Époque par la Chronique Ensorcelée. (Avec sa récente nomination en tant que directrice, elle figure aussi parmi le classement des Dix Femmes les plus Influentes du Monde Magique.) Si les étudiants inexpérimentés commettent l’erreur de la prendre pour une femme douce et pleine de sagesse, tous se sont vite rendus compte qu’elle gouvernera Durmstrang d’une main ferme et rigoureuse. Outre son surnom de Valkyrie hérité du temps de sa propre scolarité à l’Institut, où elle s’illustrait d’ores et déjà par son talent incomparable en sortilèges informulés, elle est désormais aussi affublée de celui de Vierge de Fer par le corps estudiantin. Ces derniers colportent de sombres rumeurs, la dépeignant comme suffisamment implacable pour user des pires sortilèges de Magie noire sans ciller. Actuellement, elle est surtout la pierre de voûte empêchant l’école de sorcellerie de s’effondrer sur les ruines encore fumantes d’un bien sombre passé.
avatar
Admin
Admin

Messages : 5
Date d'inscription : 30/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://bad-blood.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum